Discours du Président pour l’Assemblée élective 2012

Monsieur Jean Marie Brétillon, Conseiller Général et Maire de Charenton-le-Pont,
Monsieur Chritian Cambon, Sénateur, Maire de Saint Maurice,
Madame Kristina Behetre, Maire adjointe de St-Maurice chargée de la solidarité et de l’action sociale,
Monsieur Pierre Miroudo, Maire adjoint chargé de la solidarité et de l’action sociale à Charenton,
Mesdames et Messieurs les Maires adjoints et conseillers municipaux,
Mesdames et messieurs les Membres des CCAS,
Mesdames et Messieurs les Présidents des associations partenaires,
Mesdames et Messieurs les représentants des partenaires privés Véolia, Crédit Foncier, Bel, Carrefour et la CPAM, la direction de l’économie et de l’emploi,
Mesdames et messieurs les travailleurs sociaux,
Mesdames et messieurs les membres de l’association Au Petit Plus,

Chers amis,

Avant de vous faire le rapport d’activités 2011 de notre association il est encore temps de vous souhaiter à tous une très très bonne année 2012 pour vous et vos proches.

L’année 2011 nous a permis d’assurer la stabilisation du satellite Au Petit Plus au dessus des communes de Charenton et Saint-Maurice.

Depuis 2005 les différents responsables de cette association ont assuré leur mission avec efficacité. Des centaines de personnes ont profité du travail de nos bénévoles.

Les profils des personnes que nous recevons actuellement ne sont plus les mêmes qu’il y a sept ans.

La société change, même si les responsables politiques, les chefs d’entreprises et les associations font le maximum pour que le passage de cette période soit le moins dramatique pour nos compatriotes fragilisés. L’année 2012 sera très difficile pour tous.

C’est notre mission de citoyen de participer à cette guerre économique. Chacun dans son domaine de compétence se doit d’intervenir et ne pas rester les bras croisés en attendant que les autres fassent le « boulot ». Ce que nous exigeons des bénéficiaires de l’épicerie solidaire nous devons nous même le mettre en application. (Se battre, ne pas baisser les bras ne pas subir.)

Le nombre de bénéficiaires de l’épicerie est actuellement en augmentation. Dès le mois de janvier nous avons ressenti la retombée de l’augmentation du chômage. René Priam vous présentera ses camemberts qui sont toujours très explicatifs.

Je souhaite faire une intervention sur les soutiens financiers.

Le partenariat de nos deux communes est exemplaire. Les deux maires sont conscients du travail que nous accomplissons toute l’année. Nous savons que nous pouvons compter sur leur soutien et nous les remercions.

Nous avons reçu Monsieur Favier, le président du conseil général du Val-de-Marne, accompagné de Monsieur Bretillon. Après une visite de l’épicerie je me suis entretenu avec le président sur deux points importants :

1) le versement de la subvention 2011 le 6 janvier 2012

2) nous touchons 5250€ pour environ 90 familles alors que d’autres épiceries du département touchent 10000€ pour environ 50 familles.

Je lui ai proposé de faire un rêve, que dans un an je puisse annoncer que vous nous avez versé une subvention de 10000€…

Donc rendez – vous dans un an

Je sais que deux fonctionnaires du conseil général sont parmi nos invités. Ils font le maximum pour rectifier ce que j’appelle une injustice.

Le trésorier Claude Belime et le trésorier adjoint Jean-Louis Fleury interviendront plus tard dans le détail.

L’an dernier je vous avais fait part de mon intention d’aborder le monde de l’entreprise privée afin de sensibiliser les responsables sur l’aide qu’ils pourraient nous apporter.
Actuellement cinq entreprises nous soutiennent de différentes manières.

1) La première a été Le Crédit Foncier dont le soutien est permanent. Après avoir financé l’achat de notre camion frigorifique, le comité d’entreprise de cette banque nous accompagne régulièrement dans différentes actions.

Pour l’arbre de Noël, 80 enfants des familles de bénéficiaires de l’épicerie ont été invités à passer un après-midi au Cirque Pinder. A l’entr’acte ils ont pu profiter d’un gouter offert par le CE.

Pendant deux jeudis le Père Noël du Petit Plus a offert à ces enfants des jouets que le magasin « La Grande Récré » nous a donnés.

Pour terminer la fête 50 enfants ont profité de la patinoire installée Place des Écoles, grâce au service communication de la ville.

Une collecte de produits est prévue dans le courant du mois de mars, dans les locaux du Crédit Foncier.

2) La fondation Véolia nous accompagne financièrement, pendant trois ans, dans notre développement. Je remercie Monsieur Carlo qui a parrainé notre dossier auprès des responsables de la fondation.

3) Le groupe Carrefour est un partenaire très fidèle et chaque semaine nous récupérons les produits mis à notre disposition. (Carrefour Bercy2 ; Carrefour Vitry et Carrefour Market de Saint-Maurice). Merci beaucoup aux directeurs de ces magasins.

4) Le groupe Bel nous fait don de produits alimentaires (fromages) : plus de mille kilos tous les trois mois, ce qui nous permet d’en faire profiter d’autres associations. Merci à Monsieur Corso et à Madame Ammar pour leur aide.

Je souhaite profiter de cette occasion pour citer un membre de l’association qui, depuis que je suis président, assure chaque semaine à partir du mardi avec son équipe la récupération et le transport des produits, sans oublier la livraison à domicile pour les bénéficiaire handicapés. Je sais qu’il ne souhaite pas être mis en avant mais nous savons tous, au Petit Plus, le travail indispensable qu’il effectue. Je demande une ovation pour Christian Tonard.

5) La CPAM du Val-de-Marne nous apporte son soutien en finançant les interventions de la Diététicienne et de la Psychologue ainsi qu’un soutien financier pour l’achat de fruits et légumes. Nous attachons une grande importance à cette collaboration.

Depuis que nous sommes Quai des Carrières, nous avons ouvert notre table d’hôtes, un lieu de convivialité et de dialogue.

Chaque jeudi nous invitons différentes personnes à déjeuner, des bénéficiaires, des élus, des responsables d’entreprises, des présidents d’associations, des journalistes, des responsables de communes qui souhaitent créer une épicerie solidaire dans leur ville.

Dans un climat chaleureux et détendu nous essayons d’être à l’écoute des uns et des autres, d’échanger des idées, de proposer une amélioration dans notre travail.

La réussite de cette table d’hôtes, nous la devons surtout aux deux personnes qui avec les produits de récupération nous préparent un repas digne d’un restaurant gastronomique. En tant que président j’ai décidé de les introniser Grands Chefs et chef de la table d’hôtes « Au Petit Plus. » J’ai nommé Mona Decreton qui est un vrai chef et Serge Tixier qui s’est découvert des dons de cuisinier. Je vais leur remettre la toque Au Petit Plus !

Notre ami Frederick Helul et son épouse ont fait le déplacement du midi de la France pour assister à notre assemblée générale. Je veux lui dire que Linda et Nicole et leur équipe ont continué le bon travail qu’il avait entrepris à l’accueil.

L’équipe d’accompagnatrices a trouvé ses marques et crée une vraie complicité avec certains bénéficiaires.

Comme chaque année nous avons eu la visite de quelques médias.

Lors de la collecte alimentaire du mois de novembre les Charentonnais et les Mauriciens ont répondu avec générosité aux sollicitations du Lions Club de Charenton. Merci encore à Alain Margo et son équipe pour le grand professionnalisme dans l’organisation.

Nous avons été déçu par ANDES l’association Nationale des Epiceries Solidaires qui nous avait promis, par écrit, 23000 € de bons d’achats. Nous n’avons pu compter que sur 7500 €.

Pour l’année 2012 nous venons d’avoir une information non officielle : nous devrions pouvoir compter sur 7500 € comme en 2011.

El l’avenir ?

Concrétiser d’autres partenariats privés (avec le club Gravelle Entreprendre)
Signer avec d’autres fondations d’entreprise.
Nous rapprocher encore plus de la maison de l’emploi.

Lors de l’étude des dossiers de demandes d’accès à l’épicerie solidaire, il nous arrive d’en refuser pour différentes raisons.
Nous nous sommes demandés si nous avions la possibilité d’apporter une aide alimentaire à ces personnes.
Nous allons mettre en place « Au Petit Plus Pour Tous »

Le samedi matin entre 12 heures et 13 heures : nous organiserons une distribution de produits frais (légumes, fruits, fromage et viande). Les personnes nous seront envoyées par les associations partenaires, les CCAS et les travailleurs sociaux.

Certains critères seront à respecter :

  • Demeurer dans une des deux communes depuis au moins trois mois
  • Ne pas avoir accès à l’épicerie solidaire
  • Être en règle avec la loi française.
  • Participation 1€
  • Etre envoyé par un des organismes ou associations cités ci dessus

Chaque personne aura un carnet tamponné par l’organisme qui nous l’aura recommandée.
Il suffira d’avoir le nom de la personne et le nombre de membres de sa famille .

Le site de distribution sera dans la salle paroissiale de l’église Saint-André.

En plus de la distribution, nous allons pouvoir établir des contacts avec ces personnes et voir si nous avons la possibilité de les aider en les orientant vers d’autres associations.

Merci au Père Rinaud qui n’a pas hésité à répondre positivement à ma demande.

Nous ferons un point dans six mois. La réussite dépendra de l’efficacité de notre collaboration avec les associations et les travailleurs sociaux.

Nous commencerons début mars.

Merci de votre attention.

Paul Cheyrouze.



12
Fév
Un article de la rubrique Archives