Comment manger équilibré ?

Manger équilibré n’est pas forcément synonyme de calcul ou de privation. En suivant quelques règles simples, il devient plus facile de combiner assiette saine et plaisir gourmand…

A quoi sert l’alimentation ?

La santé ça se cuisine: conjuguer équilibre et plaisir

Tâchons tout d’abord de comprendre pourquoi nous mangeons. L’alimentation a en effet plusieurs utilités :

elle permet de fournir de l’énergie au corps pour se déplacer, travailler, parler, faire du sport ;

elle maintient notre organisme en bonne santé en assurant la croissance et le fonctionnement optimal des cellules et des organes ;

elle participe à la guérison de certaines maladies ;

et enfin, elle procure du plaisir, par la saveur, le goût ou encore la sensation de satiété.

Qu’est ce que les nutriments ?

Il existe des dizaines de nutriments différents, et souvent plusieurs manière de les désigner.

S’il est inutile de les connaître tous, en revanche, il peut être intéressant de comprendre leur utilité. On distingue :

Les macronutriments : les glucides, les lipides et les protides (ou protéines). Ils procurent de l’énergie et sont nécessaires à la fabrication des cellules.

Les micronutriments : vitamines, minéraux, fibres et eau. Ils ne fournissent pas d’énergie mais permettent aux précédents d’être plus efficaces. Ce sont des co-facteurs.

Des règles simples pour organiser ses repas

On pourrait résumer une bonne alimentation par une phrase : manger à sa faim des aliments frais, savoureux, et variés. Avant tout, il faut savoir que l’équilibre ne se fait pas sur seul un repas, mais sur plusieurs jours. Inutile de paniquer, donc, si on n’a pas mangé ses cinq fruits et légumes aujourd’hui. On pourra toujours se rattraper après-demain.

A l‘assiette : le menu type se compose dans l’ensemble de : ¼ de protéines (viande, poisson, œufs, mais aussi légumineuses), ¼ de céréales et féculents, et ½ de fruits et légumes. A cela, on ajoute un peu de matières grasses (par exemple pour la cuisson) et un produit laitier.

A la journée : rien ne nous oblige à manger trois repas par jour si cela ne nous convient pas. Le plus important reste de manger quand on a faim, et d’adapter son alimentation à son mode de vie (horaires, activités sportives, intolérances alimentaires…)

L’équilibre vient avec le plaisir

Mais en dépit de tous ces conseils, un seul est absolument indispensable : manger avec plaisir. Il n’existe pas d’aliment néfaste dont il faudrait se priver. Au contraire, la privation entraîne une frustration, qui peut être à l’origine de mauvais comportements alimentaires. Il faut s’autoriser à manger ce que l’on aime, et prendre le temps de le déguster.

Manon Brodeo – diététitienne-nutritionniste.



17
Nov
Un article de la rubrique Recettes